All Posts in Journal de bord

10 décembre 2013 - No Comments!

24 Jours de Web : les dark patterns en design d’interface

Un des meilleurs calendriers de l'avent du web est revenu en 2013, après un chouette succès en 2012. J'ai eu l'honneur d'y écrire un article, portant sur les dark patterns en design d’interface. J'y expose les mécaniques utilisées par de grands e-commerces (majoritairement français) pour amener l'utilisateur à remplir les objectifs du site, qui sont en général, les suivants :

  • collecter des données personnelles (l‘e-mail en tête de liste)
  • augmenter le panier moyen
  • augmenter le trafic
  • favoriser la rétention
  • améliorer le taux de clic (sur une publicité par exemple)

En regard des dark patterns, j'ai rédigé quelques mots sur le design persuasif, une technique alternative (et plus pérenne), pour arriver à ses objectifs.

> Lire l'article <

Et bien sûr, n'oubliez pas de faire un don. 24 jours de web appuie chaque année une association, cette année c'est Handiparentalité, qui a pour objet d'aider les parents ou futur-parents en situation de handicap.

Illustration par Gwénolé Deschamps

27 septembre 2013 - 2 comments

Le design itératif en start-up, retour d’expérience…

Cette année, j'ai appris plein de nouveaux mots : "lean", "agile", "scrum", "design itératif"… ou plutôt, j'ai appris à mettre en application ces concepts un peu abstraits. De formation print, puis formée au web "sur le tas" j'ai eu plusieurs expériences en agence, où les seuls concepts valables sont ceux de "deadline", "rush", "mets le logo plus gros", "ma femme préfère le rouge"… (oui, bon, j'exagère à peine).

Read more

16 janvier 2013 - 5 comments

2013 : challenge accepted.

Puisque ce blog est avant tout mon espace d'expression pro, j'avais envie de partager avec vous les petits changements qui viennent s'opérer dans mon petit monde de graphiste.

Pas mal de renouveau pour moi, donc, au niveau professionnel. En 2012, je travaillais chez Peexeo, une agence de communication à Lyon, avec une équipe de gens humains, agréables et compétents, bref, une belle agence à l'image de ses directeurs. Cette agence, je l'ai quittée avec un petit pincement au cœur, et je la suivrai de très près, car je l'ai vu se déconstruire pour mieux se reconstruire,  j'ai suivi ses hésitations, ses doutes, son repositionnement, un patron qui s'appuie avant tout sur les savoir-faire de ses employés, quelqu'un qui sait vous donner des responsabilités et qui valorise votre travail. J'y ai fait de très belles rencontres, personnelles et professionnelles, et j'y ai appris énormément de choses. J'y ai appris le métier de webdesigner, et je l'ai appris passionnément.

2013 est arrivée avec un nouvel emploi, et de nouveaux challenges : j'ai intégré, depuis un peu plus d'une semaine, l'équipe de Mapado. Très loin de "l'agence", il s'agit d'une start-up montée par Alive Ideas, deux entrepreneurs à la culture web bien ancrée (ce sont les créateurs de Clubic, des membres fondateurs de La Cuisine du Web, et de tout un tas d'autres choses qu'ils ont su mener avec succès). L'ambition de Mapado, c'est de créer un service web et mobile vraiment différent dans la recherche d'activité, et quand je parle de nouveaux challenges, ils sont de taille. J'en dirai plus quand le moment sera venu. Professionnellement, c'est une opportunité énorme, car je vais pouvoir m'affranchir de la frustration qu'est la "livraison du produit fini" de la création de site web en agence : il s'agira de créer une interface efficace, mais également de pouvoir mesurer son efficacité, de l'améliorer, d'affiner, bref, de comprendre et d'analyser, pour être de plus en plus pertinent. Ma veille (celle que je partage sur Twitter) va maintenant être plus tournée vers l'ergonomie / UX / UI que le design graphique à proprement parler.

Avant de rejoindre Mapado, ma seule appréhension était de quitter une agence avec des gens profondément humains, sans vraiment savoir qui j'allais retrouver. Mais je me suis inquiétée pour rien : j'ai rejoint une équipe de développeurs adorables, qui savent s'arrêter quand ils parlent d'un aspect technique pour me l'expliquer en le vulgarisant au maximum. Des gens gentils, avec des compétences assez folles. Bref, une belle équipe, menée par deux personnes qui n'ont plus grand chose à prouver mais qui sont d'une humilité rare, et qui ont de belles ambitions.

2013 : challenge accepted.